Pleroma/Gegeweb

Petit sondage pour les gens qui bossent dans l'informatique : au bout de combien de temps de métier avez-vous commencé à ressentir l'envie d'aller élever des chèvres dans le Larzac (ou toute autre activité du genre : ouvrir une micro-brasserie, devenir maraîcher, ouvrir des chambres d'hôte… bref, changer de métier pour aller vers un truc avec plus de sens) ?

@framasky L'usine qui ferme au bout de 5 ans m'a bien aidé à passer à autre chose...

@framasky 10 ans pour déconstruire mon secteur et y voir bcp de belles choses mais aussi des conséquences (pharmakon de Stiegler). Et à défaut de fermes ou autres, je suis arrivé sur les sujets énergie/climat/ressources/limites planétaires... Bref un aller simple pour déconstruire nos modes de vie entiers ;-)

@framasky et en même temps je me dis que c'est encore un caprice avec le "confort" de vie que mon job me procure : bon salaire, horaire, télétravail,... En général ça se produit quand j'ai un gros coup de fatigue suite à une semaine de bug particulièrement lourde ou qu'on ne me lâche pas la grappe et que j'avance pas dans ces dernière :)

@framasky Pas encore envie, mais en vrai c'est que même si "informatique" c'est actuellement mon métier, je ne travaille pas dans l'"informatique".
Ça aide… (ou pas ?)
replies
1
announces
0
likes
0

@gerald @framasky bonjour ou rebonjour 🤗☕🍵 j'y suis venu par passion et l'ai quitté par dépression 🤪🥴😳

@framasky
Ça me l'as déjà fait dans mon premier métier (journaliste, j'ai tenu pile 10 ans) et maintenant web/communication, ça fait 10 ans et ça me saoule grave. Mais le milieu professionnel (universitaire ) en pleine dérive marchande y est pour beaucoup.

@framasky c’est quand même dingue que ce soit aussi généralisé dans le métier.

@xakan Ce qui m’étonne le plus, c’est le score du « avant 10 ans ». Ceci dit… c’est mon cas aussi 😅

@badprocess

> En général ça se produit quand j'ai un gros coup de fatigue suite à une semaine de bug particulièrement lourde ou qu'on ne me lâche pas la grappe et que j'avance pas dans ces dernière

Oui, aussi…

@framasky bah alors moi c’est pas l’informatique en soi. Je suis pas vraiment technique au quotidien. Ni dev ni sysadmin, et mauvais dans les deux.
Mais c’est le côté sédentaire du boulot + les actualités et le devenir de la société.

@xakan

> Ni dev ni sysadmin, et mauvais dans les deux.

T’es pas si mauvais que ça en sysadmin puisque tu as compris que MySQL, c’était bien de la merde 😁

Sans déconner, j’en connais plein qui sont toujours à dire « Nan mais MySQL, c’est très bien¹, je veux pas faire de PostgreSQL, c’est trop dur, j’y connais rien. »

¹ ce qu’ils oublient de dire, c’est qu’il faut généralement tuner comme un goret pour avoir de bonnes perfs

@framasky non mais c’est pareil. Le cas dans lequel je rencontre MySQL est très spécifique, et les problèmes sont donc là aussi spécifiques, et j’imagine rencontrés par peu de monde.

@framasky note que ça dépend pas mal de ton age probablement, si on part du principe que la prise de conscience se généralise (par exemple en 2018), le nombre d'année de carrière dépend de ton age ;)
J'en déduis plutôt que tu as pas mal de jeunes qui ont répondu ?

@framasky en tant que dev je comprends la préférence pour pgsql par rapport à mysql, pour des raisons de conformité, acidité, toutça...
mais en tant que sysadmin, je trouve toujours mariadb mieux outillé que postgresql (notamment en réplication)

@framasky
Je pense que ça dépend pas mal aussi de ton poste et de l'entreprise où tu te trouves. Perso, je suis dev chez un éditeur de logiciel, on n'a pas les clients en face (des services font tampon), et bah ça aide. J'ai pas encore envie de changer de métier, juste de boîte pour quelque chose qui a plus de sens ^^

@vincib

> je trouve toujours mariadb mieux outillé que postgresql (notamment en réplication)

What ? Alors là, tu m’étonnes beaucoup.

@framasky sur du postgresql, j'ai trouvé 5 manière différentes de faire de la réplication, aucune ne permet de faire du write/write, ni de la réplication circulaire, ce qui fait qu'en cas de bascule de master à slave, on est toujours obligé de redumper / restaure l'ancien master pour qu'il puisse redevenir slave ...

compliqué ...

@framasky Ce serait aussi intéressant d'identifier les autres professions qui ont ce genre d'effet, mais peut-être qui n'ont pas la même place pour l'exprimer.

Les banquiers et banquières qui donnent des cours de yoga/pilates, par exemple. La pub fatigue passablement les gens. L'université aussi. Bref, c'est peut-être pas tellement une histoire de métier que… la domination bourgeoise et son esprit nihiliste qui par définition ne donne pas envie de se projeter dans l'avenir.

@framasky

2 ans et demi max pour en avoir envie,
9 ans pour acheter un endroit avec du terrain, réduire mon temps de travail et je plante bientôt les haricots et les clôtures du poulailler.

@framasky je suis devenu conducteur de train avant même mon premier boulot de développeur.

@framasky

2 ans et demi max pour en avoir envie,
9 ans pour acheter un endroit avec du terrain, réduire mon temps de travail et je plante bientôt les haricots et les clôtures du poulailler.

(nb : je suis ingé mais pas dans l'informatique)

@Kasil 😂

@framasky pas envie de faire autre chose malgré 20 ans de carrière à ce jour. J'ai fait en sorte que mon métier soit une quête plutôt qu'un gagne pain. Peut-être qu'un jour j'en aurai marre hein. Mais pour le moment, je continue à renouveler mon métier continuellement.

@metal3d
Moi je me verrais sans souci faire et vendre du kéfir, du kombucha, de la bière, de la liqueur, du pain, tenir une table d’hôte ou un truc du genre, pis avoir un potager pour me nourrir en majorité. Et pis avoir un âne et une carriole pour aller faire les courses, les marchés…

@framasky Tiens, j'ai oublier les travailleurs et travailleuses de la santé, qui en Suisse ne font pas de vieux os. Et tant d'autres.

@framasky : Après 3 ans dans une grosse boite, j'ai été ouvrier maraicher dans une petite ferme bio pendant un peu plus d'un an. J'ai appris beaucoup.

Je suis retourné à l'informatique il y a 3 ans pour raisons financières au départ (mais aussi parce que j'aime quand même ça !😉).

Depuis mon "expérience maraichage", je connais aussi la difficulté de ce type de choix (dur physiquement, mal payé, manque de considération sociale, ..). ça me permet de mieux apprécier la chaleur du bureau.

@framasky ha mais je ne dis pas que j'aimerai pas 🤔 je vis à la campagne, j'ai mon potager et je vais avoir des poules. Je suis en contact direct avec des producteurs, et tout... Mais ce que je fais dans mon métier est, à ce jour, passionnant et (je pense) très utile.

@framasky ha mais je ne dis pas que j'aimerai pas 🙂 je vis à la campagne, j'ai mon potager et je vais avoir des poules. Je suis en contact direct avec des producteurs, et tout... Mais ce que je fais dans mon métier est, à ce jour, passionnant et (je pense) très utile.

@framasky @metal3d mais tellement ! Ralentir en fait, non ?

@xakan @metal3d
Voilà. Comme dit @Artanux « Je suis assez convaincu que l'idéal se situe entre les deux. ». Parce que ouais, j’aurais du mal à pas tripoter d’ordis quand même 😁

@PhieLaidMignon C’est hardcore, quand même…

@framasky je me fais la même réflexion depuis quelques temps. Besoin d’arrêter de courir. Genre vraiment.

@metal3d @Artanux

@framasky
Tu veux aller faire du kéfir dans les Ardennes ?🤔🤔🤔

@framasky
Bosser dans l'informatique au milieu de chèvres, ça maintient en forme..
Et puis, comme le moindre problème se transforme en fromage.. j'ai souvent l'impression d'évoluer dans la nature..

@im @framasky

Je bosse en bureau d'études, entouré d'ingénieurs, et j'ai vu plusieurs collègues partir faire de la permaculture ou de l'humanitaire.

Et pourtant, quand j'étais presta, c'était pas dans les boîtes où le boulot faisait le moins sens.

Peut-être que les endroits où ça fait "un peu sens" attirent du monde, et ce sont ceux-là qui peuvent se lasser. (Alors que si tu assume dès le début de concevoir des plate-formes pétrolières, t'as déjà fait une ❌ sur l'éthique de ton job)

@nartagnan Ça me fait penser que l'humanitaire aussi, ça peut finir par fatiguer, surtout l'humanitaire version grosse Corp. dont le fonctionnement n'est pas si différents des autres multinationales.

@framasky

@bakaniko Pas spécialement dans les Ardennes, mais clairement, je vais pas m’arrêter de faire du kéfir 🙂

@im @framasky

Un collègue, expert technique reconnu, est parti 3 ans en Asie, il est revenu l'an dernier. Il envisage de refaire ça de temps en temps. Mais en "mission one shot" t'es mieux accompagné.

Coté moins éthique, j'ai croisé un commercial qui vit à Madagascar, et qui reviens 6 mois tous les 3 ans, fait une grosse affaire, et repart. Il a au moins l'aspect sobriété. Ses collègues se sont moqués qu'il ait pas une grosse voiture, etc... avant de le voir repartir en "vacances".

@framasky cette année, après 15 ans dans l'info, j'ai rejoint une entreprise familiale pour produire des produits véganes blob_cat_uwu

Bon, c'est pas une reconversion totale pour le moment, mais j'y trouve beaucoup plus de sens

@framasky Je n’ai pas encore envie, mais comme je fais partie des personnes qui guident des petits ecommerçants, ça a peut-être plus de sens de les aider à travailler que de faire tourner des services sans être en contact avec les personnes que ça aide… et qui, peut-être, gèrent leur chambre d'hôte ou font connaitre et vivre leur micro-brasserie grâce aux services que tu fournis.

@framasky on a le droit de compter la période en tant qu'apprenti ?

@Sans_DeC J’suis l’adminSys de Framasoft, ça m’empêche pas d’avoir envie de partir élever des chèvres dans le Larzac (genre).
J’suis pas sûr que le fait d’avoir du sens dans son taf influence tant que ça l’envie ou pas de partir.

@chagratt Comme tu le sens

@framasky j'admire les gens qui font ça.

@framasky
Perso, j'ai fait une reconversion au bout de 5 ans de dev. J'ai beau aimé le dev ( j'en fais tjr en casu et je kiff
partager ca avec les potes), le travail en tant que dev ne m'a jamais donné satisfaction. En très court, je trouvais que je bossais « pour rien » et que ca ne correspondait pas à ce que je souhaitais pour ma vie.
Après, je ne suis pas parti élever des chèvres mais c'est tout comme :D

@framasky Un peu plus de 10 ans donc. Ça fait beaucoup de temps ...

@framasky
Sondage intéressant...

@framasky
Pareil ca marche par phases, et les phases étaient plus fréquentes vers 3-5 ans pour ma part. Apres, j'ai fait du consulting toute ma carrière, donc beaucoup changé de clients, et du coup changé d'ambiance (c'est dans les pires clients ou j'ai souvent eu envie de rempaillage de chaises dans le Larzac)
@badprocess

@framasky
Je pense qu'il y a aussi un paramètre "génération". En 2020 la pression n'est peut être pas la même en informatique qu'en 1990, donc la quête de sens où le burn out n'arrivent pas au même moment.

@framasky
J'ai tenu 5 ans avec du dev backend bancaire avant de tout planter pour partir en cuisine. Bon là du coup après 10 ans j'essaie d'y retourner pour une histoire de confort de vie, peut être aussi un tremplin pour me former naturopathe 😀

@framasky C'est arrivé tôt, dans les 5 premières années, mais certainement lié à un bouleversement brutal dans la vie. C'est tout le sens de la société de consommation qui a volé en éclats, or mes principales interactions se trouvaient coincées avec elles.

J'ai avancé en prenant un temps partiel, en cheminant intérieurement et en explorant d'autres domaines.

Si le libre me donnait du sens, c'était devenu trop car "en +", je voulais "- d'ordi". Je me suis contenté un temps de "pas de Windows";)

@framasky avant même d'avoir commencé !!

@framasky C'est arrivé tôt, dans les 5 premières années, mais certainement lié à un bouleversement brutal dans la vie. C'est tout le sens de la société de consommation qui a volé en éclats, or mes principales interactions se trouvaient coincées avec elle.

J'ai avancé en prenant un temps partiel, en cheminant intérieurement et en explorant d'autres domaines.

Si le libre me donnait du sens, c'était devenu trop car "en +", je voulais "- d'ordi". Je me suis contenté un temps de "pas de Windows" ;)

@framasky J'ai mis pas encore, parce qu'en fait je suis venu sur le Larzac (enfin au pied du) faire de l'informatique 😅

@framasky ça me l’a fait en deux fois. J’ai commencé par bosser dans des SSII pour des multinationales, donc l’envie d’aller élever des chèvres est arrivée rapidement.
Après environ 10 ans, je me suis retrouvé dans le Web, des trucs à plus petite échelle voire vaguement à mission, donc l’envie est revenue. Mais l’évolution du Web ces dernières années me redonne fortement envie de faire autre chose (dormir !).

@framasky Où est l’option « pendant les études » ?…

@aruban35mm « avant 10 ans »

@framasky
Pas encore envie, mais peut être parceque ça fait 20 ans que je travaille à temps partiel, qui laisse du temps pour d'autres activités...

@framasky l'informatique est le domaine avec le plus de reconversions. Autant en entrée qu'en sortie. J'imagine que bcp de monde fait ça par intérêt du métier et financièrement, puis ça gonfle. Ceux pour qui c'est une passion sont vite éreintés par désir de trop vouloir bien faire avec un milieu pro qui met la pression.

@framasky
Après 5 ans de vie dans le Haut-Diois dans le village de Val Maravel à la limite des Hautes-Alpes, je suis devenu informaticien.
J'ai quitté la moyenne montagne, nature belle, pour retourner en ville.
Banlieusard de cité étais, métropolitain d'esprit suis resté.
Ce n'est pas le métier en soi qui fait sens immanent, c'est soi qui donne sens à son ouvrage dans le métier. À moins d'être mercenaire, l'éthique professionnelle impose le choix des entreprises. Vous avez dit puritain ? Ok ➡️

@framasky à peine plus de 2 ans… Autant c’était 2 bonnes années sans le coté commercial bullshit (public) avec du ilbre, autant la suite… Ras le cul des gens qui veulent de la main d'œuvre toute prête pour la dernière techno à la mode et des tâches pourries répétitives non automatisés/non automatisables (trop vieux SI privateurs des 90s) pour livrer d'immondes bouses à prix d'or pour hier, plutôt que de la cervelle et une capacité d'apprendre… Et le coté flicage publicitaire GAFAM++ partout 🤮

@framasky Ah oui et note que, pour moi, on dit plutôt *sur* le Larzac que *dans*. C'est un causse, un plateau. Il y a certes pas mal de grottes et autres cavités, mais le plus généralement on reste dessus. ^^

@framasky
Est ce que ce n'est pas le propre de toute activité, une fois qu'on en a fait le tour ? On a envie de passer à autre chose, parce qu'on n'a plus rien à apprendre, et qu'on a besoin de renouveau. Je ne suis pas certain que ce soi lié à l'informatique

@framasky Je me sens très concerné ! 😬

@djiko_iko Je sais que j’ai encore plein de trucs à découvrir en informatique mais ça ne m’empêche pas d’avoir envie de partir faire autre chose. Je pense sincèrement que c’est autre chose.

@Neil @framasky mais t'as même pas commencé !

@mmu_man @framasky C'est ça le pire 😅

@framasky
"sur" le Larzac.

@framasky
Mais tu n'es plus devant une page blanch, ça reste de "l'informatique ". Il n'y a plus l'excitation de la découverte, d'un monde inconnu très attirant et en même temps angoissant.

@djiko_iko Bof, j’ai largement de quoi faire et trouver des chemins que je n’ai pas encore explorés 🙂

@framasky pas encore envie mais je vis à la campagne. J'ai déjà des poules, je vais régulièrement en forêt, et ça m'empêche pas de bosser avec des boîtes du CAC40.

@framasky
J'ai remarqué une chose étrange, dans ce secteur nous sommes rares à choisir ce qu'on veut faire. On aime, par exemple le C++, on va chercher un boulot dans lequel on utilise C++ pour faire... ce qu'on nous demande.

Bossant pour des chaînes de TV, mes collègues détestent ouvertement la télé, et n'ont pas de problème, ils disent aimer leur métier.

Ça doit être le côté "un truc avec du sens". On peut faire des choses qui nous tiennent a cœur, mais on l'oublie au profit de la techno.

@breizh C’est dans le sud 😛

@breizh (le sud = en dessous de Dijon, pour moi troll )

@framasky
En ce moment ce que je fait dans mon taf a du sens, mais c'est pas pour ça que j'ai pas envie de tout quitter parfois.
D'ici quelques années, je me vois bien faire plusieurs métiers plus ou moins saisonniers : de l'informatique pendant l'hiver, mais pas à plein temps non plus, accompagner des assos dans leurs outils numérique selon les besoins, travailler chez un⋅e paysan⋅ne au printemps et en été, pourquoi pas fabriquer des trucs en bois ou en métal et les vendre.

@framasky
Pas changer de métier mais trouver un poste avec plus de sens oui (service public ou ong par exemple).

@framasky il n'y a pas de réponse « avant 3 mois » 😇

@framasky Ca vient par vague, j'ai tenté plusieurs autres métiers, mais qui ne paye pas suffisamment pour que je puisse abandonner l'informatique, alors j'y reviens à chaque fois.

@framasky de mon côté j'ai envie de partir dans l'ébénisterie. Je pense que beaucoup veulent se reconvertir vers une sorte d'artisanat pour faire des choses avec ses mains, fabriquer quelque chose de palpable (ou buvable dans ton cas 😅)

Quand on fait de l'informatique par passion on le voit souvent comme de l'artisanat et pas comme une industrie. D'après moi si un artisan sommeille en quelqu'un, ce n'est qu'une question de temps avant une reconversion vers un métier manuel.

@framasky
Pourquoi c'est toujours le Larzac que les gens citent pour élever des chèvres ? x)

Y a pas l'option "dans un coin de la tête depuis toujours" ?

@im
Je viens de terminer un livre de Frédéric FOUGERAT Le goût des autres. Je l'aime bien ce type pour ces chroniques qui ont une résonance particuliere dans mon domaine.
Et ce n'est point la domination bourgeoise qui nous casse les reins mais l'absence de valeur : loyauté a géométrie variable, courage de couard, hauteur de vue minuscule et cette coutume de lancer ces troupes au casse pipe, de les abandonner sans couverture dés les @framasky - 1/2

premières ripostes et de briller par son absence de soutien.... tout en leur reprochant ensuite de ne pas avoir reussit.
@framasky @im - 2/2

@stephanebalmain L'histoire et la politique, c'est bien aussi. Comprendre que le monde des animaux humains n'est pas fait (que) de tournure de personnalité individuelle. Que les formes de domination existent, s'imposent, se font renverser... Qu'en quelques dizaines de milliers d'années, il s'en est passé des choses.

@framasky

@framasky
He ben je préfère largement MariaDB à postgresql y a pas photo sur le plaisir à administrer
@xakan